Improviser !

Ecrire, jouer et mettre en scène des histoires, spontanément…

How to start your own Improv Comedy group, by Paul Johan Stokstad

February 2nd, 2007 · 3 Comments

Improv

Comment créer votre propre troupe de comédie d’improvisation, par Paul Johan Stokstad.

Voici un livre neuf, relativement peu connu dans le monde de l’impro, mais qui a l’incroyable mérite de s’intéresser aux questions pratiques que se pose un coach de troupe d’impro:

  • Comment organiser les ateliers ?
  • Qui recruter ?
  • Quels principes de base doivent très rapidement couverts par une troupe débutante ?
  • Comment organiser un spectacle ?

L’auteur est extrêmement pragmatique, et décompose son livre selon l’ordre naturel dans lequel une troupe d’improvisation théâtrale sera confronté aux événements: premiers ateliers, recrutement, répétitions, participation à la vie de la troupe… Paul Johan Stokstad nous donne pour chacune de ces phases des conseils essentiels.

Par exemple, la qualité première à rechercher chez un improvisateur lorsque vous recrutez quelqu’un est la disponibilité. Par ailleurs, cette personne sera-t-elle capable de s’insérer à la vie de la troupe et aux taches quotidiennes ou préfèrera-t-elle s’en tenir éloignée le plus possible? On est bien loin du “est-il est bon en impro”, qui peut amener à recruter des personnes certes brillantes, mais impossibles à gérer en groupe…

Plus loin, l’auteur nous montre comment concevoir les premiers spectacles de la troupe. Il nous explique de manière simple, comment choisir et organiser les jeux dans le cadre d’un cabaret/spectacle d’improvisation, ce qui par extension peut aussi s’appliquer au match, avec les catégories. Par exemple, penser à alterner de jeux avec un grand nombre de personne sur scène, et des jeux avec peu de joueurs; alterner jeux physiques et jeux verbaux. L’équilibre global du spectacle doit être gardé à l’esprit.

A titre d’exemple, voici un spectacle simple que nous avons réalisé en début d’année, et qui prend en compte ces recommandations:

  • Freeze (physique, 2 personnes sur scène)
  • Produit défaillant (naïve game, 2 personnes sur scène)
  • Intervention du public (verbal, 3 personnes sur scène)
  • Bruitage du public (physique, 2 personnes sur scène)
  • Doublage (verbal, 4 personnes sur scène)
  • Commentateur sportif (physique, 4 personnes sur scène)
  • 1 mot, 5 mots, 3 mots (verbal, 3 personnes sur scène)
  • Débat politique et mime (physique, 4 personnes sur scène)
  • Changement de style (physique et verbal, 2 personnes sur scène)
  • Dégressive (physique, 4 personnes sur scène)
  • Alphabet (verbal, 2 personnes sur scène)
  • Improvisation longue (15 min, 5 personnes sur scène)
  • Improvisation longue (15 min, 5 personnes sur scène)

Les comptes rendus de séances que j’ai pu mettre en ligne sur ce blog sont fortement inspirés de sa méthode, notamment ce qui concerne les principes de bases de la scène (voix, corps sur scène, etc…). Les techniques (personnages, contact entre les joueurs, etc…) développées ici sont aussi très inspirées de son livre, même si il faut bien avouer qu’elles tiennent de l’universel…

Tags: Livres

3 responses so far ↓

  • 1 finpoil // Feb 11, 2007 at 12:32 am

    Je trouve effectivement très intéressant de penser à la “vie du groupe”; j’ai remarqué que nous passions beaucoup de temps ensemble avec notre troupe d’impro; du temps à discuter, à rigoler, à gigoter, du temps à vivre, quoi. Dans un premier temps, je me disais qu’on perdait un peu le temps qu’on aurait pu investir à s’entraîner, mais je me suis rendu compte qu’il était très important de “construire le groupe” et de se frotter les uns aux autres… Quality time, comme disent les anglo-saxons…

  • 2 Ian // Mar 10, 2007 at 5:04 am

    “Quality time”. C’est marrant: j’utilisais constamment cette expression dans mon ancienne troupe.

    Indéniablement, les relations entre les joueurs sont au moins aussi importantes que la qualité des improvisations que les joueurs font. Ne serait-ce que pour l’évolution du groupe, des relations saines et positives sont essentielles: lorsqu’il y a des tensions, impossible de se faire des remarques sur le jeu.

    Le relationnel dans la troupe et la qualité artistique sont intimement corrélés…

  • 3 Improvisibles - Séance n° 1 - La Confiance et les Bases de l’Improvisation Théâtrale // Jul 10, 2012 at 2:29 pm

    […] to start your own Impov Comedy group (résumé ici) de Paul Johan Stokstad […]

Leave a Comment