Improviser !

Ecrire, jouer et mettre en scène des histoires, spontanément…

Comment trouver une troupe d’improvisation théâtrale (à Paris) ?

May 13th, 2010 · 3 Comments

Question #3 :

Je viens de rentrer à Paris après trois années durant lesquelles j’ai pu découvrir les joies de l’improvisation dans mon école. Trois ans d’entrainements hebdomadaires avec profs issus d’une équipe du nord et ponctués de match contre des écoles des alentours. Tout ça pour dire que j’ai pu acquérir un petit niveau et maintenant que je suis à Paris, je suis chaud pour continuer. Je t’envoie ce petit mail pour te demander si tu ne connaissais pas un endroit dans lequel je pourrais reprendre l’impro. 

Question #3bis :

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre blog, et je partage complètement vos mots lorsque vous parlez de théâtre d’improvisation. D’où ma question : Pouvez-vous me conseiller une troupe d’improvisation à Paris ? Je suis débutant, même si j’ai effectué quelques stages.

Cher auteur de la question #3, je pense qu’il faut bien définir ce que tu souhaites trouver lorsque tu dis vouloir “continuer” l’impro. S’agit-il de suivre des cours ? S’agit-il de pouvoir participer à des représentations de temps en temps ? S’agit-il de rejoindre une troupe sur le long terme ?

Quand quelqu’un me dit qu’il “fait de l’impro”, en général, cela veut dire que la personne fait partie d’un atelier d’impro (dispensé par un professeur) et qui peut ou non organiser des spectacles pour les élèves.

En proportion, il y a moins de gens qui font réellement partie d’une troupe, c’est un dire un groupe qui organise régulièrement des spectacles, car cela nécessite un investissement de temps et d’énergie beaucoup plus important.

En terme de recrutement, d’organisation interne et de spectacles, chaque troupe a sa propre organisation. Certaines troupes:

  • offrent des ateliers contre une cotisation ou à prix très bas dans une logique “associative” d’offre d’activités et de diffusion de la discipline ;

  • offrent des ateliers à prix plus élevés, le justifiant par l’enseignement qu’elles procurent plus que par une simple opportunité de pratiquer l’impro, et se positionnent comme des “écoles d’impro” avec des “professionnels” offrant des “cours d’improvisation théâtrale” (du coup plus commerciaux…) ;

  • organisent des spectacles spécifiquement pour les membres de leurs ateliers (en général, un ou deux par an) ;

  • font participer les membres de leurs ateliers à leurs propres spectacles (en première partie, par exemple) ;

  • organisent des ateliers ou week-end de recrutement ;

  • offrent la possibilité aux membres de leurs ateliers de rejoindre la troupe après un certain temps ;

  • recrutent directement leurs membres par casting ou par invitation.

A toi de voir ce qu’offre chaque troupe et en fonction d’aller vers la troupe qui t’attire. A toi de voir également si ce que la troupe produit sur scène ou enseigne te correspond. A toi de voir enfin si l’ambiance et l’organisation interne te conviennent.

Maintenant, si tu veux monter sur scène, voici à ma connaissance (à confirmer, je ne les connais pas toutes très bien) quelques troupes à Paris qui ont des ateliers ”associatifs” avec possibilité éventuelle de rejoindre la “troupe” par la suite et de participer aux représentations :

D’autres troupes recrutent directement par invitation (c’est le cas de la troupe Eux dont je faisais partie).

D’autres encore publient des annonces et organisent des castings, c’est le cas par exemple du Zapping et de la Compagnie Ramdam (dont j’ai vu des annonces passer récemment). Ce site publie régulièrement des annonces de recrutement d’improvisateurs professionnels (et parfois amateurs).

Sinon, j’invite toute troupe à publier des appels à recrutement ou tout improvisateur à indiquer qu’il ou elle recherche une troupe sur les parties dédiées des forums suivants :

Concernant les cours d’impro à proprement parlé - et là, ça te concerne, cher auteur de la question #3bis - il en existe une multitude et je ne pense pas que vous aurez du mal à en trouver.

Personnellement, je vous en recommande deux en particuliers :

Je connais ces deux ateliers personnellement : l’enseignement y est basé sur une connaissance théorique de l’improvisation théâtrale, une exposition à la discipline à un niveau international et une solide pratique des enseignants sur scène au sein de leurs troupes respectives. Et surtout, les élèves sont traités avec respect et l’ambiance y est très bonne !

Depuis 2011, j’anime également chaque dimanche un groupe de travail sur l’improvisation théâtrale selon la méthode de Keith Johnstone qui est ouvert à tous (et que je recommande aussi). J’y développe et j’y travaille beaucoup d’idées issues de ma réflexion sur ce blog.

Les informations sont ici :

http://improviser.fr/blog/groupe-de-travail-keith-johnstone/

Depuis 2015, j’ai créé mon propre cours au sein de ma compagnie Again! Productions. On y développe une pédagogie basée sur les enseignement de Keith Johnstone et de Jacques Lecoq. Il s’agit plus d’un cours de “théâtre spontané” que d’improvisation théâtrale classique. Cinq thématiques sont abordées à travers 5 modules de 7 semaines :

  1. La Spontanéité
  2. Corps, Voix, Présence
  3. Le Jeu
  4. L’Ecriture
  5. La Création

Vous trouverez plus d’informations ici :

Offre de formation d’Again! Productions

Dans tous les cas, avant de rejoindre un atelier, je vous invite à vous renseigner sur celui-ci et à poser les questions suivantes aux organisateurs :

  • Sur quelle base théorique se fonde l’enseignement ? Y a-t-il un programme spécifique de l’atelier sur l’année et des objectifs pédagogiques ? Quel est le parcours des enseignants ?

  • Quels sont les tarifs et comment se justifient-ils ?

  • Y a-t-il la possibilité d’avoir un cours d’essai ? Y a-t-il la possibilité de se retirer en cours d’année si l’atelier ne vous plait plus ? Beaucoup d’ateliers demandent un paiement à l’année même si l’intervenant ou l’approche peuvent changer en cours d’année ;

  • Que disent les anciens de l’atelier ? Où sont-ils allés ensuite ? Ont-ils rejoint une troupe ? Ont-ils mis à profit l’enseignement reçu ?

  • Des représentations de l’atelier sont-elles prévues ? C’est essentiel, car la confrontation au public est une source incomparable d’enseignements en impro ;

  • Combien de membres par atelier ? D’expérience, il me semble difficile de gérer un atelier de plus de 12 membres en termes de temps de passage individuel. Moins de 10 personnes permet un suivi plus personnalisé, mais peut faire baisser la dynamique de groupe…

Bonne recherche et bonne impro !

Tags: Questions

3 responses so far ↓

  • 1 Vous cherchez une troupe d’impro ? // Oct 30, 2012 at 3:03 pm

    […] Sinon, j’avais également écrit cet article il y a quelques temps, avec plein d’infos utiles pour intégrer une troupe d’improvisation : http://improviser.fr/blog/2010/05/13/comment-trouver-une-troupe-dimprovisation-theatrale-a-paris/ […]

  • 2 Hurrya // Nov 4, 2014 at 2:02 am

    Bonjour,

    Attirée par le théâtre d’impro, je me rends compte que je tombe sur cet article trop tard !
    En effet, si j’avais poussé mes recherches un peu plus loin, j’aurais pu éviter une sacrée déconvenue !
    Pour la petite histoire, je me suis inscrite à un cours d’impro pour l’année : 595Euros (cher me semble-t-il non ?) et après trois cours de niveau débutant, le professeur a estimé que je ne “respectais pas assez les consignes” et que je remettais trop en question ses “debriefs”. Je peux vous assurer que ce n’était pas le cas, j’avais surtout envie de progresser. Résultat : ils m’ont renvoyée de l’association avec un courrier postal, sans même m’en avoir parlé avant. Imaginez ma surprise !

    Donc si j’ai un seul conseil : évitez LES ATELIERS DE L’IMPRO (75), ils ne sont pas très sérieux et encore moins tolérants. Et pour un cours d’expression, la liberté d’expression est très limitée ! A bon entendeur

  • 3 Patrick // Oct 22, 2015 at 5:04 pm

    Bonjour,

    Un petit commentaire qui va dans le sens de hurrya.
    J’ai participé à un stage aux ateliers de l’impro.
    je recontacte l’association pour inscription, je tombe sur un type odieux et grossier qui rejette tous les stagiaires de cette session avec un flot d’accusations très graves, insulte les autres associations et me raccroche au nez.

    Conclusion:EVITEZ les atelier de l impro, le sois disant prof n ‘est pas très stable mentalement.

Leave a Comment