Improviser !

Ecrire, jouer et mettre en scène des histoires, spontanément…

Choisir des thèmes ou suggestions

February 2nd, 2011 · 4 Comments

Est-ce qu’on peut arrêter de passer 5 minutes à choisir un thème ou une suggestion ? Prenons juste la première qui vient. On perd moins de temps et c’est plus impressionnant.

Et puis, ça nous force à être intelligents dans le traitement qu’on réserve au thème ou à la suggestion. Même avec “vagin”, “proctologue”, “toilettes” ou “banane” (le grand classique, avec “chaussette”). Surprenons nous ! Surprenons notre public !

Si le public ne sort aucune suggestion, c’est peut-être qu’il n’a pas assez été mis en confort.

Et si on reçoit plusieurs suggestions, arrêtons de choisir. Ça tue l’énergie du spectacle et ça donne l’impression au public - qui fait quand même l’effort de donner une suggestion - qu’il y a de “bonnes” et de “mauvaises” suggestions. Prenez la première que vous entendez.

Si la première qui sort est quelque chose de trop glauque, ou de vulgaire, ou qui vous met mal à l’aise (par exemple: “viol”, “pédophilie”, “merde”, “connard”*), faites un commentaire courtois et prenez la suivante. Mais vous devriez vous poser des questions sur la communication que vous faites sur votre spectacle pour que des gens vous proposent ça (j’ai vu des spectacles qui se présentaient en disant: Demandez leur n’importe quoi, ils vous feront n’importe quoi…).

* : J’ai déjà assisté à un spectacle qui parlait de “viol” et d’autres thèmes sensibles, de manière complètement assumée. J’étais à la fois hyper mal à l’aise tout en trouvant ça hilarant. Bizarre. Mais inoubliable.

Tags: Coups de gueule

4 responses so far ↓

  • 1 Lily // Feb 9, 2011 at 2:33 am

    Euh… je parie que je peux te ressortir un article à toi qui dit le contraire, “arrêtons de prendre les suggestions de merde du public”. Je suis d’accord sur le fait que la communication doit être harmonisée avec ce qu’on attend ensuite du public. Il n’empêche, le public n’est pas improvisateur, et aura parfois envie d’impressionner en donnant des suggestions, et on peut très gentiment dire au public que c’est pas ce qu’on attend.

  • 2 Ian // Feb 9, 2011 at 9:26 pm

    Peut-être que je me suis mal exprimé.

    1) Pas besoin de suggestions à la base. C’est surtout une protection pour les improvisateurs qui veulent “prouver que c’est improvisé” et se retrancher derrière l’idée que si c’est mauvais, c’est parce que “c’était improvisé” ou que “la suggestion était mauvaise”.

    2) Si vraiment vous voulez une suggestion, prenez la première qui vient. Ca vous force à être intelligents dans le traitement et ça évite de tuer l’énergie du spectacle.

    3) Si vous avez une suggestion qui vous déplait, excusez vous, prenez celle juste après pour éviter (encore) de tuer l’énergie du spectacle.

    4) Si votre public se sent obligé d’être original ou veut impressionner avec sa suggestion au point que la prise de suggestion devienne quasiment plus drôle que la scène, revoyez votre communication, l’introduction de spectacle ou la façon de demander des suggestions. A moins que ce ne soit ce que vous cherchez…

  • 3 H // Feb 10, 2011 at 4:56 pm

    Je suis d’accord. Tout est une question de communication avec le public.

    Ouardane m’a dit à propos d’un arbitrage d’un match étudiant :”ils ont pas dit une seule fois chibre!”

    Je pense que ca venait du fait qu’au départ on a convenu avec eux qu’on ferait tout pour aider les improvisateurs à faire de belles scènes.

    Les suggestions, quand elles ont été choisie, l’étaient pour favoriser le jeu des débutants et de quelques gros cabotins.

    De manière générale, à part dans les matchs d’étudiant, j’ai rarement vu des thèmes comme viol ou bite.

    Si t’es dans le public et que tu connais pas la personne à côté de toi tu vas moins crier :”anus!”

    En tout cas sensibiliser le public que s’il participe c’est pour aider et pas pour descendre. Mais le match est passé par là avec l’arbitre méchant et les fautes… tout pour mettre la salle en mode destruction.

    H

  • 4 Ouardane // Feb 21, 2011 at 11:38 am

    Hey ! J’ai repensé à ça hier soir.

    Je suis relativement d’accord sur le fait qu’on devrait prendre la première. Cependant, si la première suggestion ne nous inspire pas, on ne devrait pas se forcer, et tout simplement en prendre une autre.

    Cependant, c’est assez vexant et frustrant pour le public de ne pas voir sa sélection retenue surtout quand on désigne quelqu’un pour avoir une suggestion. Ca met dans une logique de “bonne réponse”.

    Du coup, je me disais que sans doute, une bonne façon de prendre une autre suggestion était de remercier la personne pour sa suggestion systématiquement (plutôt que de remonter dans sa tête en se disant “oh non, c’est pas terrible ça”, ce qui se lit facilement sur le visage), et d’en demander une autre.

Leave a Comment