Improviser !

Ecrire, jouer et mettre en scène des histoires, spontanément…

Toulouse Good Times…

May 8th, 2008 · 2 Comments

Micetro - Micetro

Je suis donc allé à Toulouse ce 1e Mai pour co-diriger un Micetro avec Eric de la Bulle Carrée qui a organisé l’événement. J’ai passé une soirée géniale.

Avant tout, j’ai envie de féliciter Eric pour son boulot. D’un point de vue matériel, on avait tout ce qu’il nous fallait pour que le Micetro se passe bien: chasubles numérotés, jetons, récompense, scoreboard, son et lumière, déguisements et ustensiles, une belle salle et un public nombreux (environ 100 personnes). Le Micetro est avant tout un travail d’équipe: toutes les fonctions étaient remplies et tout le monde était briefé avant de commencer. Nous avions une super maitresse de cérémonie qui en plus avait vu un Micetro avec Keith Johnstone à Londres récemment, nous avions une Scorekeeper de choc, un régisseur hors pair, des joueurs motivés et ouverts et deux directeurs aux sens particulièrement aiguisés.

Micetro - MC

La Maitresse de Cérémonie a un rôle crucial…

Ce Micetro était pour moi une vraie réussite.

Avant tout, l’ambiance au sein de l’équipe était géniale. Quand un Micetro se passe bien, on a l’impression de faire partie d’une seule grande équipe de 15 personnes et c’était le cas ce soir là. C’est particulièrement important car il y a un sens du sacrifice nécessaire pour réaliser le Micetro: sans l’élimination des uns, le spectacle ne peut pas avancer. De plus, il faut pouvoir être éliminé et garder le sourire, ce qui transmet une énergie faramineuse au public! Florian des Improfessionals utilise une belle métaphore: le Micetro est comme une fusée et pour qu’on puisse l’envoyer dans l’espace, il faut que les différents éléments qui la composent se séparent au fur et à mesure qu’elle décolle. Et enfin, il faut une grande confiance entre les joueurs et envers les directeurs: ces derniers sont responsables des scènes. J’ajouterais (mais ça me semble évident) qu’il faut être confortable avec le concept d’impro dirigée. Si ça ne vous convient pas, le Micetro n’est pas fait pour vous! Les joueurs étaient particulièrement ouverts ce soir là, et en tant que directeur, c’était un vrai plaisir…

Micetro - Dirigée

Les types à droites sont des directeurs. Ils dirigent l’impro. Si vous n’êtes pas confortables avec ça, s’il vous plait, jouez un autre format!

En termes de contenu, on a eu de la variété. Je me rappelle d’une belle scène à propos d’un petit garçon qui écrit à sa grand-mère et qui reçoit une réponse une vingtaine d’année plus tard. Beaucoup de scène solos où le public s’est vraiment lâché avec l’improvisateur, notamment sur un empoignant discours de préparation à une bataille. Un expert étranger tout simplement intenable avec son traducteur. Et une scène d’amour sincère… D’un point de vue technique, je m’en veux d’avoir proposé un peu trop de scènes particulièrement courtes (surtout en début de spectacle), et j’aurais aimé laisser plus de liberté aux joueurs. Mais ce sera pour une prochaine fois: le directeur aussi doit s’améliorer!

Micetro - Directeurs

Jus two men, doing their job…

Pour moi, le point le plus impressionnant de ce spectacle, c’est qu’il a mis en valeur un concept clé de la théorie de Keith Johnstone: le “Mischief” ou “Misbehaviour”. Il s’agit de l’attitude que vont avoir certains joueurs: une attitude de gamin un peu mal-élevé, qui cherche constamment à jouer avec les règles et à voir jusqu’où il peut aller avant de s’en prendre une… Keith demande souvent à ses joueurs: “Mess around with me!” Ce genre de comportement crée une connivence incroyable avec le public et dégage une énergie positive folle pendant le spectacle. Ce soir-là, le numéro 9, Rod, se fait éliminer après une belle scène, justement la scène du traducteur.

Micetro - Traducteur

La fameuse scène par laquelle tout a commencé…

Il a passé le reste de la soirée à essayer de remonter sur quasiment TOUTES les scènes. A chaque fois qu’on le renvoyait, le public exultait de joie! On adore voir ce genre de comportement, du moment que c’est fait avec ce petit sourire en coin qui montre que c’est pour le plaisir et non par dépit… Quelque part, ça a contribué à porter le spectacle et à lui redonner de l’énergie à chaque fois qu’il le faisait.

Micetro - Chapeau

Le jeu du chapeau: une tension à couper au couteau…

Donc au final, un très bon spectacle. Je retiendrais aussi deux “best practices” que je réutiliserai pour de prochains Micetro:

  1. Annoncer la note de 5 comme “exceptionnelle” nous a permis d’avoir plus facilement de mauvaises notes, en début de spectacle. J’ai lu aussi sur internet que le MC peut aussi dire que le 2 est un score “moyen” car “les joueurs sont des professionnels.” Typiquement le genre de comportement qui instaure un jeu entre le public et les joueurs, qui se présentent comme des gros durs et qui rentre pour moi dans la même catégorie que le “Mischief” dont j’ai parlé plus haut.
  2. Pour la composition des joueurs, il est bon qu’ils se connaissent un peu, mais c’est très positifs si les joueurs ne viennent pas du même groupe. C’était le cas. Ainsi les joueurs se connaissant ont plus facilement confiance entre eux, et la distance qui vient du fait que certains ne se connaissent pas aide aussi à se concentrer sur le jeu et sur l’improvisation (alors que quand tout le monde se connait, on a moins d’appréhension vis-à-vis des autres, et on est moins exigeant vis-à-vis de soi-même.

Donc bref, un super spectacle, une super équipe et une super soirée. Amis toulousains, je remets ça quand vous voulez!

NB : Les photos du Micetro ont été prises par Cymon de Toulouse. Il a aussi publié un petit compte-rendu sur son blog. Une discussion animée sur le Micetro a lieu là-bas : passez nous voir!

NB 2 : Deux ressources trouvées sur internet : Micetro Primer qui semble être le texte sur lequel se base le Practical guide to Micetro and Gorilla Theater du BATS, et un texte sur pourquoi le Micetro est le pire spectacle de tous les temps qui énumère tous les défauts du jeu, mais qui apporte aussi une réponse à chacun point par point.

Tags: Actualités

2 responses so far ↓

  • 1 JanPolPoz // May 9, 2008 at 1:44 pm

    Salut Ian, c’est Cédrig.
    Je réponds à tes mails encenseurs et ce post enjoué.
    Ce n’était pas évident pour moi de tout enchainer et j’ai été très heureux de tous les retours positifs entendus. Je pense juste qu’à l’avenir je travaillerais un peu différemment pour assurer encore plus au niveau ambiance sonore pendant les impros.
    Sinon je me suis, moi aussi, régalé. J’ai trouvé le spectacle d’un très bon niveau. Des joueurs qui assurent, 2 directeurs justes, 1 MC à son zénith et du coup un public qui se régale et en redemande.
    Donc ,si je suis dispo, pour une prochaine fois,c’est quand vous voulez.

  • 2 Jouer avec les règles… « Le Caucus // Sep 28, 2008 at 3:56 am

    […] me rappelle d’un Micetro que j’avais co-dirigé à Toulouse au cours duquel un joueur avait été éliminé (injustement?). Il a passé la soirée à essayer […]

Leave a Comment