Improviser !

Ecrire, jouer et mettre en scène des histoires, spontanément…

[Coaching Improvisibles] #2 - Communication, espace, contact, corps, investissement, rire, évaluation

November 28th, 2006 · No Comments

Jeudi 23 Novembre a eu lieu la deuxième répétition de la troupe des Improvisibles pour l’année 2006 - 2007. Voici les principes qui ont été couverts pendant la séance, ainsi que les principaux exercices associés.

Principes à retenir

  • Principe – En impro, on cherche à atteindre un état de communication intuitive

La communication intuitive, c’est cet état dans lequel les improvisateurs sont lorsque l’on ne sait plus vraiment qui dirige la scène, nous pas au sens de qui est en position forte dans la scène, mais bien la sensation que l’improvisateur n’est plus que le vecteur par lequel la scène s’exprime. Les improvisateurs sur scène sont dans un tel état qu’ils deviennent naturellement connectés les uns aux autres, ils communiquent intuitivement les uns avec les autres.

Jeu associé : Jeu du miroir

  • Définition – La substance scénique

L’espace scénique n’est pas neutre. Il est composé de substance scénique. La substance scénique a sur scène la même réalité qu’un objet réel. Quand on se cogne dessus, ça fait aussi mal.

Jeux associés : 3 objets, Ajoute un objet

  • Définition – Le tableau scénique

Le tableau scénique, c’est l’image à tout instant que les improvisateurs sur scène projettent au public. Il faut garder à l’esprit que chacun sur scène doit pouvoir être visible pour TOUT le public (éviter les dos au public, faire en sorte que l’on puisse voir les visages de chacun depuis n’importe lequel des sièges de la salle). Il faut garder à l’esprit l’image d’ensemble que les improvisateurs projettent, en plus de l’image individuelle.

Jeu associé : Stage picture

  • Principe – Make contact ! – Créez du contact ! – Touchez vous !

Sur scène, il faut qu’il y ait des connections et du contact entre les improvisateurs. Le contact donne de la vie à la scène. C’est exactement ce pour quoi le public est venu voir de l’impro : pour voir des gens qui créent des connections sur scène. Il y a deux moyens de faire ça :

  1. regarder son partenaire droit dans les yeux quand on lui parle, regarder directement l’objet dont on parle,
  2. toucher physiquement son partenaire, toucher l’objet dont on parle.
  • Principe – Utilisez tout votre corps !
  • Sur scène, tout votre corps est à votre disposition pour créer des personnages variés. Vos bras, votre visage, vos jambes. Combinez différents styles, différentes facettes.

    Jeu associé : Triple miroir

    • Principe – Etre à 200 % dans la scèneSentir les choses

    Sur scène on ne peut pas se permettre de ne pas s’investir à fond. Lorsqu’on joue un personnage, on doit le faire à fond. De la même manière, il faut s’entrainer à « sentir » les choses. Lorsque je me saisis d’un œuf :

    1. je connais sa forme,
    2. je connais sa couleur,
    3. je connais son odeur,
    4. je sais qu’il est fragile,
    5. si je le pose il se casse.

    En étant à 200 % dans son personnage, en « sentant » ce que sent son personnage, on résout plus facilement la question de la précision des gestes, de l’émotion, du jeu ensemble à plusieurs. Lorsque l’on monte sur scène, on doit toujours être à 200 %.

    • Principe - Ne pas chercher à faire rire !

    En improvisation théâtrale, le rire n’est qu’un sous-produit du processus créatif. Il est le résultat produit chez le public qui montre que les règles d’une scène ont été respectées. En cherchant le rire à tout prix, on oublie un l’objectif principal qui est de donner le meilleur de soi même pour créer une scène de qualité, qui respectera les principes de base. En cherchant le rire, on pénalise la construction, et on se décrédibilise auprès du public. On envoie le message “Attention, vous allez rire”. En impro, se qu’on cherche à faire se situe au delà du résultat immédiat du rire qu’entraine un simple gag.

    • Définition – L’évaluation en Impro

    Comment évaluer une scène d’impro ? Il y a 4 critères simples :

    1. A-t-on répondu à l’enjeu de la scène ? Si c’est un exercice, cela veut dire respecter les contraintes. Si c’est une scène libre, cela veut dire avoir trouvé un enjeu et l’avoir mené à son terme.
    2. A-t-on respecté les principes de base ? Ecoute, acceptation, précision, respect de l’environnement scénique. Bref, tous les principes que l’on couvre actuellement.
    3. Quel ressenti du joueur ? Est-ce que les joueurs étaient investis à 200 %, est-ce qu’ils prenaient du plaisir ?
    4. Quelle réaction du public ? Le public a-t-il apprécié ce qu’il a vu ?

    Il est intéressant de noter que si les critères 1, 2 et 3 sont au rendez vous, alors le 4 sera présent aussi. Il faut donc se concentrer sur les 3 premiers. En général, l’appréciation du public se manifeste souvent par le rire. C’est le sens du principe « Ne cherche pas à faire rire ». Cherche d’abord à remplir les critères 1, 2 et 3. Le 4 suivra automatiquement.

    Tags: Techniques

    0 responses so far ↓

    • There are no comments yet...Kick things off by filling out the form below.

    Leave a Comment